Le répit : un service essentiel

Dans cette période de pandémie, plusieurs familles doivent composer avec une réalité difficile qui sollicite davantage leur gestion de temps et leurs énergies.

Ces défis du quotidien sont sans nul doute encore plus présents chez les familles avec des enfants présentant des besoins particuliers, telles les personnes autistes. Les contraintes apportées par la crise actuelle font en sorte que les parents et les proches doivent offrir un soutien à leur enfant de manière encore plus intensive. Mais ces changements aux routines quotidiennes et ce confinement entraînent, pour bon nombre de personnes autistes, des possibilités de désorganisation personnelle. Cela a bien entendu des répercussions pour les parents et les proches au niveau de leur santé psychologie et mentale, notamment.

Alors que les mesures de confinement se prolongent, Québec veut constituer des équipes d’intervenants « protégés » pour donner du répit à domicile aux parents d’enfants à besoins particuliers (Journal de Québec, édition du 7 avril 2020). Cette initiative nous apparaît essentielle dans le contexte actuel pour permettre aux parents et aux proches de bénéficier d’une bouffée d’air frais. Elle doit se mettre en place le plus rapidement possible pour répondre aux besoins des familles et des personnes autistes. L’urgence de la situation appelle à des réponses bénéfiques pour tous.